Forum Rpg basé sur le manga Kuroshitsuji
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mahna Rosenberg [TERMINEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mahna Rosenberg

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Mahna Rosenberg [TERMINEE]   Dim 26 Avr - 18:31





Who I am;

Nom : Rosenberg
Prénom : Mahna
Surnom : aucun à sa connaissance
Age : en paraît 16 mais en a plus de 100
Date de naissance : 09 septembre 1744
Lieu de naissance : Il est né humain à Londres. Il est né shinigami à Paris.
Sexe : masculin
Profession : préleveur d'âmes
Situation financière : moyenne, il n'a pas besoin de beaucoup
Statut : Shinigami
Classe sociale : non-humain

Physique & Attitude;

Physique : Mahna a un physique qui ne passe pas inaperçu. Pourtant, il a souvent l'impression d'être transparent mais peut-être est-ce parce qu'il le veut bien ? Ses cheveux sont blancs comme la neige. Indomptables, ils ont tendance à n'en faire qu'à leur tête et il a depuis bien longtemps abandonné l'idée de les coiffer correctement. Certaines mèches plus longues tombent dans sa nuque tandis que d'autres viennent se glisser devant ses grands yeux bleus turquoise.
Ayant gardé l'apparence d'un jeune homme de 16 ans, on est pourtant frappé par la mâturité qui habite ses yeux. Il n'a pas le regard d'un adolescent encore innocent. Mahna a vécu, trop vécu. Mahna a souffert et bien qu'étant âgé d'une centaine d'années, il a toujours gardé un regard très expressif. Ses yeux d'un vert intense ne laissent pas indifférents et rendent justice à un visage agréable à regarder, aux traits fins et juvéniles, aux lèvres délicieusement charnues qui se fendent parfois d'un sourire doux et tendre. Du haut de son mètre soixante cinq, il a depuis longtemps accepté le fait que grandir, pour lui, c'était terminé ....
Ce n'est pas parce qu'il est un shinigami qu'il se permet de ne pas s'habiller correctement quand il se déplace au milieu des humains. Cependant, il est toujours vêtu de sombre, ce qui ne fait que mettre en avant la couleur si spéciale de ses cheveux et celle si intense de ses yeux. Ses vêtements sont toujours taillés à la bonne taille, ni trop grands, ni trop courts. Toujours en bon état. Toujours classes. Parce que l'image qu'il donne en société est importante. Inconsciemment, il s'agit là d'un des préceptes enseigné par sa gouvernante quand il était encore humain et qui est resté gravé en lui.
Quand il se déplace en tant que shinigami, rien ne change à part ce sabre qu'il tient en main. Il dégage une sorte de très forte aura, quelque chose qui fait que, même quand il est au milieu des humains, on ne reste pas indifférent.

Caractère : Mahna a une très mauvaise opinion de lui. Il sait qu'il a fauté - sinon il ne serait pas Shinigami - et il sait qu'il doit réparer ses erreurs. Mais ce qui le pousse à se haïr est qu'il ne semble pas avoir compris la leçon. Des erreurs, il en commet encore et il ne sait plus ce qu'il doit faire. Cependant, il est déterminé. Bien qu'il ne sache plus dans quelle direction aller, il est déterminé à se rapprocher de Lawrence, à lui parler des derniers jours de sa soeur, et à respecter la promesse qu'il avait faite : prendre soin de lui.
Humain, il était d'une nature douce et souriante. Cette douceur, il l'a gardée. Mahna est quelqu'un de très sensible aux choses. Il peut s'émouvoir d'un rien, ressentir davantage ce sentiment douloureux de solitude, comme ressentir davantage une sensation de bonheur. Tactile, il aime le contact. Il se dégage de lui une aura rassurante, quelque chose qui fait que l'on se sent en confiance et protégé auprès de lui. Il a l'apparence d'un adolescent de seize ans mais son regard est mâture, adulte. Il a une vision des choses différente.
Pour ne pas être dérangé par qui que ce soit sans qu'il l'ait choisi, il sait se montrer hautain, inaccessible. Il n'est pas idiot : il est bien conscient que son physique particulier lui attire les faveurs autant féminines que masculines. Mais ça ne l'intéresse pas bien qu'il sache s'en servir au besoin. Mahna est peut-être un garçon doux et sensible mais il n'est pas un ange. Loin de là. Et la promesse faite à Helen comprenait le fait de tout faire pour protéger Lawrence. Et tout, ça veut dire tout.

Aime/Déteste : Que peut aimer un Shinigami ? Bien plus de choses que l'on pourrait le croire. Mahna adore la neige autant qu'il peut aimer quand les premiers signes du printemps arrivent. Il aime entendre la pluie tomber en plein été, ce son apaisant, cette fraîcheur effaçant presque l'étouffante chaleur d'un mois d'été. Il aime l'odeur de la pelouse fraichement coupée. Il aime toutes ces choses auxquelles il ne prêtait pas attention quand il était encore vivant. Il aime la musique, il adore écouter jouer de la musique, surtout quand la personne est talentueuse.
En revanche, il déteste cette boule qui semble étreindre son coeur depuis cette histoire avec la petite Helen. Il déteste cette sensation de ne pas exister, d'être seul alors que l'on est entouré de dizaines de personnes mais qu'on leur reste totalement invisible. Il ne supporte plus cette douleur qu'il ressent en se rendant compte qu'il est seul. Il n'aime pas se rendre compte qu'il est en train de pleurer alors qu'il observe les gens.

Il se hait.

Signes particuliers & manies : En tant que Shinigami, il possède une faux qui prend la forme d'un long et classieux sabre japonais dont la lame affûtée brille dès qu'une lumière quelconque se reflète dessus.
Le violoncelle est un instrument qu'il a toujours beaucoup aimé et dont il jouait à merveille; il n'a jamais osé en retoucher un car il en a perdu le souvenir mais, étrangement, il est irrémédiablement attiré par ce magasin d'instruments de musique dans la vitrine duquel trône un merveilleux violoncelle. Il peut passer des heures à le contempler. Ca l'apaise énormément.

Histoire ;


Origine : Mahna est anglais d'origine. Il a vécu quelques temps à Paris, en France, avant d'y décéder.

Famille : Fils unique, Mahna ne s'était jamais posé de question sur la vie de famille à proprement parlé. Ses parents, de riches nobles, l'avaient enfantés pour avoir un héritier mais ils ne s'occupaient jamais de lui. Il était leur fils mais il n'avait jamais reçu d'amour de leur part et était éduqué exclusivement par une gouvernante qui s'occupait de lui. Cependant, cette gouvernante n'était pas vraiment plus chaleureuse. Et ça ne blessait pas le garçon qui avait toujours été élevé ainsi. Ses parents étaient ses parents. Il était fier quand ils le présentaient comme un prodige. Il vivait uniquement pour être leur fierté et porter correctement leur nom. Pour être un digne héritier.
La seule autre personne qui a compté dans sa vie fut William Gordon, un garçon de 4 ans son aîné et qui fut son seul et unique amour. Un amour destructeur qui le conduisit à la mort.

& Myself ;

Prénom ou Pseudo : Tokyo
Votre niveau Rp : Je tente de faire de mon mieux !!
Présence sur le forum : Je passe chaque jour voir les news et je poste relativement vite.
Comment avez-vous trouvé le forum ?: Par Pleasy <3
Code du règlement : Keep Holding On


Dernière édition par Mahna Rosenberg le Mar 28 Avr - 20:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahna Rosenberg

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Mahna Rosenberg [TERMINEE]   Dim 26 Avr - 23:22

Histoire :

1756. Mahna est âgé de 12 ans quand la guerre entre la France et l’Angleterre est déclenchée. Aujourd’hui, il ne sait plus vraiment pour quelle raison et préfère laisser cette histoire derrière lui, il préfère l’oublier et faire comme si ce moment n’avait jamais existé. Mais sa condition lui rappelait chaque jour que cette histoire avait existée. Que cette histoire lui avait coûté bien plus que sa misérable vie ….

Ses parents vivaient dans la banlieue de Londres, des nobles qui ne manquaient pas d’argent ni de relations. Des nobles que la guerre laissaient complètement indifférents. Mahna n’avait pas été élevé dans une famille
que l’on pouvait considérer comme heureuse ni comme aimante. Chaleureuse encore moins. Ils se vautraient dans la richesse, et laissèrent l’éducation de leur héritier à une gouvernante. Ainsi, ils étaient débarrassés des inconvénients et pouvaient profiter des avantages : montrer à toute leur diligence quel fils merveilleux ils avaient engendrés lors de réceptions luxueuses.

Mahna était-il heureux de vivre ainsi ? Même lui aurait été bien en peine de répondre. Il n’en savait rien. Il n’avait jamais vécu autrement et avait longtemps songé que cette vie qu’il menait, l’indifférence de ses parents, le manque d’amour, que tout cela était normal. Il ne savait pas ce qu’il manquait. Ce que l’on ne connaissait pas ne pouvait pas nous manquer, n’est-ce pas ?
Alors que la guerre faisait des victimes dans tout le pays, Mahna grandit et quand il eut 15 ans, il fit la rencontre la plus importante de sa vie. Un garçon. Un jeune homme plutôt. Un être au regard si intense qu’il en avait été transcendé dès le premier instant. Etait-il amoureux ? Mahna ignorait tout de ce sentiment. Tout ce qu’il savait était que cet homme ne le laissait pas indifférent. Quand ils se croisèrent la première fois, c’était non loin de chez lui alors que le jeune garçon retournait chez lui après son cours de violoncelle. Ses cheveux d’un orange flamboyant ne le faisaient pas passer inaperçu et ses yeux couleurs de l’ambre ne n’étaient guère plus discrets.

William Gordon

Encore aujourd’hui, Mahna se souvenait encore de la façon dont l’avait abordé cet inconnu alors qu’il rentrait ce jour-là d’une de ses leçons de violoncelle. Jamais qui que ce soit n’avait été aussi sincère que William quand ce dernier lui avoua combien il se sentait attiré par sa personne. Pour la toute première fois, il sentit son cœur s’accélérer et il ne sut quoi répondre. Un sourire de William et il fut emmené dans un nouveau monde. Sans s’en rendre compte, il venait d’avoir accès à un univers où la tendresse était un acte normal, où l’amour n’était pas une denrée rare et où être heureux était un acte normal.
Le tout premier baiser qu’il échangea, ce tout premier baiser que lui offrit William ne lui fit pas prendre conscience qu’il venait de braver un interdit. Pour lui, l’aimer était normal. Que ce soit un garçon, ça ne le choquait pas. Son cœur l’avait choisi. Son sexe ne comptait pas et il ne s’était même jamais posé la question de ses préférences. Il n’en avait pas. C’était William qui comptait. Seulement lui.

Mais que ce soit lui ou un autre ne plut pas du tout à ses parents. Son père les surprit un soir alors que les choses commençaient à aller plus loin.

Sans préavis, il fut chassé de la demeure, insulté, renié et bafoué. Il n’était qu’un pervers, un déviant, un fou. Déshérité, il se fit prier de ne plus jamais remettre les pieds dans cette demeure et de quitter Londres au plus vite. La guerre eut bon dos car Mahna passa pour mort et il quitta Londres sans un regard en arrière quand William lui proposa de gagner Paris avec lui. Tant qu’il était avec William, le reste ne lui importait pas.

Quand ils arrivèrent à Paris par bateau, Mahna fêtait ses 16 ans. Il vivait sans le sou, vivait dans le pêché mais jamais il n’avait connu un tel bonheur. William l’aimait. Chaque jour il le lui répétait. Chaque jour son amant lui disait que sa vie ne serait rien sans lui, qu’il était tout pour lui. Et Mahna buvait ses paroles. Il y croyait dur comme fer et jamais il n’aurait pu imaginer vivre sans William. Jamais.

La déchéance commença alors. Les deux jeunes hommes squattaient un petit appartement qui appartenait à un ami de William. Mahna ne se rendit pas compte tout de suite que son amant s’absentait de plus en plus souvent. Il s’en inquiéta quand il l’abandonna plusieurs nuits, ne rentrant qu’au petit matin. Quelque chose avait changé. Quoi, il ne le savait pas encore mais quelque chose avait changé. Il le découvrit quelques jours plus tard quand la méfiance, la jalousie et la peine le poussèrent à le suivre alors que William s’éclipsait, pensant son amant endormi.

La vérité fut cruelle et douloureuse. William rejoignait un autre homme plus âgé. Un homme qui lui demandait quand il comptait se débarrasser du gosse qu’il avait ramené avec lui de Londres. Un gosse qui ne servait plus à rien maintenant qu’il avait été déshérité. Là Mahna comprit tout. Jamais il n’avait été aimé. Jamais. Il avait été manipulé pour obtenir la richesse de ses parents. William ne l’aimait pas. Toutes ses paroles n’avaient été que mensonges.

La douleur le prit à la gorge et quand William retourna à l’appartement à l’aube, il le découvrit vide. Mahna avait quitté les lieux avec le peu d’affaires qu’il avait pris avec lui en quittant Londres.
Jamais le jeune garçon n’avait eu aussi mal. Il avait tellement pleuré qu’il était incapable de voir où il allait. Il était perdu. Il n’avait plus de toit, plus de famille, plus personne qui l’aimait, plus personne sur qui compter. Pour la toute première fois il était seul. On lui avait cruellement retiré le bonheur qu’il pensait être sien. On lui avait tout pris.

Il n’avait plus rien.

Plus d’espoir.

Plus d’amour.

Il était seul dans une ville où personne ne parlait sa langue.

Sans possibilité de regagner son pays.

Le désespoir fait souvent faire des choses stupides et Mahna, seul et abandonné, ne dérogea pas à la règle. Sans même réfléchir, il abandonna le baluchon qui comportait que quelques vêtements sur un trottoir et ce fut sans regret, sans se poser la moindre question qu’il se laissa tomber du pont qu’il avait atteint. Novembre était bien entamé et l’eau était particulièrement glaciale. Il n’eut guère le temps de se rendre compte de quoique ce soit. Le froid l’endormit et il se noya sans même s’en apercevoir. Peut-être était-il même déjà mort avant que l’air ne puisse lui manquer au fond de l’eau.

Il venait de réaliser la deuxième erreur de sa jeune vie.

à suivre ....




Dernière édition par Mahna Rosenberg le Mar 28 Avr - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahna Rosenberg

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Mahna Rosenberg [TERMINEE]   Lun 27 Avr - 22:10

Quand il ouvrit les yeux, Mahna se sentit complètement vide. Il n’avait comme souvenir que son prénom et un étrange sentiment de culpabilité. Il s’appelait Mahna et il avait préféré mettre un terme à une vie qu’il avait complètement détruite. Il était mort ….

Mort ?

Alors pourquoi n’était-il pas ailleurs ? Loin de tout ? Loin des regrets et de la douleur ? La réponse lui vint rapidement. Au début, il avait cru qu’être tombé amoureux d’un autre garçon l’avait précipité dans le pêché. Mais ce n’était pas cela qui l’avait perdu. Le suicide était contre-nature. La vie était un cadeau et aucun humain ne devait se permettre de s’en débarrasser sciemment. C’était ce qu’avait fait Mahna et il allait devoir réparer son erreur avant de pouvoir prétendre à reposer en paix.

Mahna Rosenberg était mort en cette nuit de novembre 1759. Mahna le Shinigami était né. Le dieu de la mort. Celui qui récupérait les âmes pour les faire passer dans la Lumière. Cette Lumière qui lui était refusée. Il était là pour que les âmes ne soient pas happées par les Ténèbres, pour que ceux qui devaient mourir ne soient pas sauvés.

Mahna fut donc renvoyé sur Terre et regagna sa patrie, l’Angleterre. Il pouvait de nouveau errer au milieu des humains, les côtoyer comme s’il en était toujours un. Pourtant, il ne l’était plus. Il était mort. Et son rôle de Shinigami primait sur tout le reste. Car il n’avait qu’une hâte : réparer son erreur et gagner cette Lumière vers laquelle il amenait toutes ces âmes. Alors il accomplissait son devoir avec sérieux.

Quand il officiait en tant que Shinigami, il n’était pas visible par les humains. Seuls les êtres sur le point de mourir le voyaient. Et, en de rares fois, les enfants également. Ça n’était arrivé qu’une fois en fait. Cette unique fois qui lui fit commettre une nouvelle erreur et lui ferma définitivement les portes de la rédemption.

Helen Leighton.

Mahna ne se souvenait pas du nom de toutes les âmes qu’il avait accompagnées. A vrai dire, pour lui, ce n’était pas important. Tant qu’elles gagnaient l’endroit où elles devaient aller, tout allait bien. Les gens mouraient, il libérait leur âme grâce à sa faux qui avait l’élégance d’un sabre japonais, et leur permettait ainsi de gagner un monde meilleur.

Mais cette âme … cet enfant, il s’en souviendrait toujours. Helen avait été la première âme à le voir bien avant qu’elle ne meurt. D’ordinaire, les êtres le voyaient aux derniers instants. Mais pas elle. Elle l’avait vu des jours avant. Et elle lui parlait. Loin d’être idiote, elle avait compris ce qui l’attendait et la force dans ses yeux avait laissé Mahna troublé. Parce que cette gamine ne s’inquiétait pas de son sort. Elle savait qu’elle allait mourir et pourtant, elle ne pleurait pas sur la vie qu’elle allait perdre. La seule personne qui comptait à ses yeux et pour qui elle pleurait était Lawrence, son jeune frère.

Mahna se souvenait encore de la façon dont la fillette le suppliait de garder un œil sur lui. Il se souvenait de ses larmes alors qu’elle s’affaiblissait de jour en jour. Il voyait le regard de la mère changer. Pourquoi avait-il fallu qu’il soit si touché par sa détresse ? Pourquoi avait-il fallu qu’il transgresse l’interdit ? Curieux de voir ce petit garçon auquel Helen tenait tant, Mahna avait erré dans la demeure de cette famille de nobles. Et sa promenade ne fut pas vaine. Et ce qu’il vit lui laissa un goût amer dans la bouche. Cette mère qui frappait son jeune fils en rejetant la faute de la maladie de la sœur aînée sur lui. Des mots cruels, un regard cruel. Et Mahna comprit pourquoi Helen le suppliait tant. Les humains qui gardaient un œil sur elle pensaient qu’elle délirait à parler toute seule, à répéter le prénom de Mahna pour qu’il n’abandonne par Lawrence.

Mais le Shinigami ne pouvait faire cela. Il ne pouvait pas s’attacher à un humain, ni même rayer le nom de la petite fille de sa liste. C’était interdit. Un regard furtif lui serra pourtant le cœur. Ça avait été si court qu’il était peu probable que le petit garçon puisse s’en souvenir. Mais Mahna lui, s’en souvenait parfaitement. Au détour d’un couloir, alors qu’il venait de prendre l’âme d’Helen, il avait croisé le petit garçon sanglotant et, pour la toute première fois, il se rendit compte qu’un humain, un enfant, pouvait le voir. Il croisa son regard violet plein de larmes une simple seconde et son cœur se serra. Sa mère avait encore porté la main sur lui et son calvaire était loin d’être terminé.

« Je suis désolé … » avait alors murmuré le Shinigami avant de fuir. Il ne pouvait pas. Il n’avait pas le droit. Et il était parti.

Pourtant, ce regard violine, ces grands yeux suppliants ne le quittèrent jamais. Il avait cru qu’avec le temps, le souvenir de Lawrence disparaîtrait mais rien n’y faisait. Rien. Chaque jour, il se surprenait à demander pardon à Helen. Pour l’apaiser et l’aider à entrer dans la Lumière sereine, il lui avait promis de garder un œil sur lui. Mais il n’en avait rien fait. Il avait menti. Il avait menti et s’en sentait coupable.

Les années avaient passées. Et il assuma de désobéir une nouvelle fois. Il avait décidé de réparer son erreur, celle qui l’avait poussé à abandonner Lawrence Leighton. A abandonner ce petit garçon qui n’avait rien fait de mal et avec qui la vie avait été bien cruelle. Il avait décidé de venir à lui. Oui, il était Shinigami mais il irait à cet humain pour qu’enfin son souvenir quitte son esprit. Il existerait en tant qu’humain pour Lawrence, dans son ombre s’il le fallait, comme serviteur, comme esclave. Il serait à ses côtés. Sa vie, ou plutôt sa mort prenait un nouveau sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahna Rosenberg

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Mahna Rosenberg [TERMINEE]   Mar 28 Avr - 20:24

Fiche terminée en espérant que ça aille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mahna Rosenberg [TERMINEE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mahna Rosenberg [TERMINEE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Willow Rosenberg
» Phyllis Shai (TERMINEE)
» CLAY Ҩ rebellion isn't with guns only... [TERMINEE]
» Keep calm and pass your way ♙ Saewald [TERMINEE]
» Nel Berrywood ou la confusion des genres ! [TERMINEE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Butler :: || BEFORE PLAY || :: The Beauty & The Beast-
Sauter vers: